MacNOMODO

Où on cause du Mac - A consommer sans modération

 
PortailPortailAccueilRechercherRechercherFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Remettre un appareil sous tension après des années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hr
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 6469
Age : 63
Planète : Creuse
Matos : iMac alu en OS 10.10 - G4 en OS 10.5 - MacBook Pro Ubuntu - PC en Ubuntu 16.04
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Remettre un appareil sous tension après des années   6/14/2009, 20:19

J’y pense parce que le cas vient de se poser pour moi et je me dis qu’il serait peut-être utile à quelqu’un que je fasse une petite note ici.


Une grenade lacrymogène à retardement au fond du placard Je vais péter

Beaucoup de gens ont du mal à jeter ou à se débarrasser d’un appareil, ordinateur, élément de chaîne stéréo ou autre matériel électronique, lorsque ce matériel est encore en état de marche mais qu’on en a pas l’usage.

On ne s’inquiète généralement pas du temps passé au fond d’une armoire et on se dit que si l’appareil fonctionnait parfaitement la dernière fois qu’on s’en est servi, cinq ans plus tard il n’aura ni moisi ni fermenté et il devrait toujours fonctionner…

Pas si sûr et ça peut même être bruyant et nauséabond avec une toxicité non négligeable de la fumée qui sortira éventuellement lorsqu’on le mettra sous tension. Les responsables de cette farce brutale sont les condensateurs électrochimiques (on dit électrolytique maintenant mais je suis de la vieille école) qui sont inévitablement en grand nombre sur les cartes électroniques, quel que soit le type d’appareil.
Pour ceux qui ne savent pas déjà et qui veulent comprendre, je vous fais un bref topo au pas de course sur les condensateurs :


Deux feuilles et deux pattes

Un condensateur est, schématiquement, un composant à deux pattes, chacune reliée à une surface d’une feuille métallique. Les deux feuilles sont parallèles et proches l’une de l’autre mais sans se toucher et séparées par un isolant en plastique, papier, air, substance chimique, etc. Des charges électriques peuvent s’accumuler dans les feuilles si on applique une tension entre les deux et ces charges peuvent ensuite être restituées. Un condensateur se comporte donc comme un réservoir de charges électriques qu’on peut remplir et vider. La capacité de ce réservoir est plus importante si la surface est grande et si la distance qui sépare ces surfaces est faible.

Toutes les alimentations des appareils en contiennent et souvent de fortes valeurs, particulièrement dans les amplis de chaîne. On imagine que la surface des deux pôles des condensateurs finissent par être très importantes et que, si on peut gagner pas mal de place en les enroulant, on finit tout de même par avoir du mal à ne pas se retrouver avec des blocs énormes à caser dans le boîtier de l’appareil.

Pour résoudre ce problème, on a mis au point il y a très longtemps (c’est plus vieux que moi !) une technologie permettant de fabriquer des condensateurs de forte capacité tout en limitant leurs dimensions. Ce sont les condensateurs électrochimiques. Ils ne sont pas très performants mais pour une alimentation d’appareil on leur demande d’avoir une forte capacité et de fonctionner en basse fréquences, un point c’est tout. Ça, ils savent le faire tout en conservant des dimensions raisonnables parce qu’ils compensent une surface limitée par une très faible distance entre les armatures (le nom officiel des deux feuilles métalliques).


Attention, si on se plante ça pète !

Ces braves condensateurs ont tout de même un gros inconvénient. Lorsqu’ils sortent de la chaîne de fabrication, ils se comportent comme un simple court-circuit entre leurs pattes. Pas très utile sous cette forme… En fait, le diélectrique qui sépare les armatures (alias l’isolant entre les deux feuilles) n’est pas encore créé. Il va se constituer tout seul chimiquement lorsqu’un courant continu va traverser le condensateur. Il faut faire passer un courant assez important pour que cette première charge parvienne à créer le diélectrique, mais pas trop sinon le condensateur chauffe et explose ! Qui plus est, si on se trompe de sens, même après que l’isolant soit correctement formé, la réaction chimique s’inverse et BANG !
Un condensateur électrochimique à donc un sens, c’est à dire un pôle positif et négatif (on dit qu’il est polarisé) qu’il faut impérativement respecter faute de quoi on en fait un pétard capable de répandre dans l’air des vapeurs désagréables et franchement pas très saines à respirer.

Lorsqu’on achète un condensateur pour le monter sur une carte, il a évidemment été préparé en usine pour avoir un diélectrique en parfait état. Le diélectrique se maintient intact même si le condensateur est déchargé (vide de charges électriques et donc avec une tension nulle à ses bornes) tant qu’on n’a pas l’idée idiote de l’esquinter en inversant sa polarité. Au fond de l’armoire, pas de problème, les condensateurs restent en état. Enfin, pendant un certain temps…


Une date de fraîcheur réversible

En réalité, et c’est là qu’on en arrive au sujet de ce long discours, progressivement le diélectrique se dégrade. Ça prend des années, mais le condensateur perd lentement de sa tenue en tension et, éventuellement, arrivera à un état tel qu’au moment où on sortira l’appareil de l’armoire, l’alimentation essayera de le charger à la valeur pour laquelle il a été fabriqué mais lui n’en sera plus capable et le fera savoir avec fracas d’une façon tout à fait définitive.

Le pire est que, tant que le condensateur n’a pas explosé, cette dégradation n’est pas irréversible. On peut très bien recharger très progressivement les condensateurs qui retrouveront toute la forme de leur jeunesse. Mais évidemment il faut y aller doucement en augmentant très lentement la tension et ça, on ne peut pas le faire facilement. On peut y arriver, mais ça nécessite tout de même un bricolage et des précautions.


Une gymnastique régulière des condensateurs pour éviter l’arthrose du diélectrique

Heureusement, la prévention de la pétarade destructrice est très simple et efficace. Il suffit, disons une fois par an ou au moins tous les deux ans, de sortir la machine de son armoire et de la mettre sous tension pendant une heure. Le diélectrique retrouvera ses propriétés et l’appareil restera capable de reprendre du service sans risque. Une entrée qui se répète tous les ans dans iCal pour ne pas oublier cette petite corvée peu contraignante et on évite de se fâcher en constatant qu’on s’est encombré pour rien pendant des années tout ça pour se faire une frayeur de tous les diables (y compris l’odeur de souffre) !
Moqueur Moqueur Moqueur

_______________
On ne fait jamais d’erreur sans se tromper !
L’affaire est dans le sac de Prévert et Prévert
Revenir en haut Aller en bas
Doubleyou
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 5941
Age : 48
Planète : de dingues
Matos : un truc avec une pomme dessus et d'autres machins coûteux
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Remettre un appareil sous tension après des années   6/14/2009, 21:24

Bon. Après lecture de ce post, le vieil Amstrad qui dort à la cave depuis des années passe en déchettrie à la première occasion.

_______________
Art. 10. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.
Art. 12. La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.crawford-texas.org/
hr
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 6469
Age : 63
Planète : Creuse
Matos : iMac alu en OS 10.10 - G4 en OS 10.5 - MacBook Pro Ubuntu - PC en Ubuntu 16.04
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Remettre un appareil sous tension après des années   6/15/2009, 07:02

Le cas qui m’a donné envie d’écrire ce topo concerne un ampli que j’avais oublié dans ma cave. J’ai branché la prise un dixième de seconde et il ne s’est rien passé… sauf que le fusible a grillé ce qui veut dire que les condensateurs de filtrage de l’alimentation sont en court-circuit.
Si je veux sauver la bête il me faudra procéder à leur remise en état ainsi que celle des autres condensateurs électrochimiques de l’appareil et il y en a un bon nombre. Ça m’embêterait vraiment de voir ça ce matériel se perdre mais c’est du boulot de le récupérer. Il faut se fabriquer un montage de recharge et faire ça sur tous les condensateurs concernés, donc les dessouder !

_______________
On ne fait jamais d’erreur sans se tromper !
L’affaire est dans le sac de Prévert et Prévert
Revenir en haut Aller en bas
hr
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 6469
Age : 63
Planète : Creuse
Matos : iMac alu en OS 10.10 - G4 en OS 10.5 - MacBook Pro Ubuntu - PC en Ubuntu 16.04
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Remettre un appareil sous tension après des années   6/15/2009, 12:28

Ah oui, j’oubliais de préciser que les très gros condensateurs ont une valve de sécurité comme les cocottes minutes (une norme de sécurité l’exige) pour éviter l’explosion mais ça ne change rien quand à l’envoi dans l’air de vapeurs d’acide de britchabrotcholurate de perlinpimpinol.
Les petits, eux, ne se priveront pas de jouer au tromblon.

_______________
On ne fait jamais d’erreur sans se tromper !
L’affaire est dans le sac de Prévert et Prévert
Revenir en haut Aller en bas
TG
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 5528
Age : 54
Planète : Paradis n°2
Matos : MacBook Pro Unibody 2.54 late 2008 Mountain Lion • MacPlus • PIXMA iP4300 • Scanner Epson Photo 330
Date d'inscription : 12/11/2006

MessageSujet: Re: Remettre un appareil sous tension après des années   6/15/2009, 21:06

On parle bien de condos de puissance ! C'est à dire plutôt côté alim (ou côté étage de puissance pour les amplis un peu anciens) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.panoramio.com/user/616684
hr
Légende vivante
Légende vivante
avatar

Nombre de messages : 6469
Age : 63
Planète : Creuse
Matos : iMac alu en OS 10.10 - G4 en OS 10.5 - MacBook Pro Ubuntu - PC en Ubuntu 16.04
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Remettre un appareil sous tension après des années   6/15/2009, 21:29

TG a écrit:
On parle bien de condos de puissance ! C'est à dire plutôt côté alim (ou côté étage de puissance pour les amplis un peu anciens) ?
Entre autres et en particulier du côté des alimentations.
Ce sont ceux que j’appelle de ce nom très technique : les gros.
Mais des électrochimiques plus petits il y en a un peu partout et ils sont d’ailleurs devenus de plus en plus petits avec le temps. Qu’un seul soit en court-circuit et tout est dépeuplé.

_______________
On ne fait jamais d’erreur sans se tromper !
L’affaire est dans le sac de Prévert et Prévert
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Remettre un appareil sous tension après des années   

Revenir en haut Aller en bas
 
Remettre un appareil sous tension après des années
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MacNOMODO :: A i d e  &  d é p a n n a g e :: Aspects matériels-
Sauter vers: